Une Pentecôte en pleine air

0Shares

En ce dimanche de Pentecôte, pour respecter les consignes sanitaires qui interdisent de nous rassembler à plus de 50 en intérieur, nous nous sommes donc retrouvés dans notre atrium, devant l’église. L’Église est donc sortie d’elle-même, de son confinement, pour proclamer au dehors la bonne nouvelle du don de l’Esprit, un beau signe pour cette fête. Nous avons eu la joie de célébrer la confirmation de Francesca, Manon et Sylvie : le Père Rafic Nahra, vicaire épiscopal pour le Vicariat Saint-Jacques (catholiques hébréophones), a présidé la messe et donné le sacrement et le frère Olivier Catel a assuré la prédication. Ces confirmations rappellent à tous la mission de chaque chrétien : annoncer la Parole et partir évangéliser dans un pays où cela ne va pas de soi. Notre École biblique vit de cette mission à sa manière : annoncer par l’étude rigoureuse de l’Écriture et prêcher la Parole. Nous pouvons parfois oublier que l’École n’existe que parce qu’il y a une « sainte Prédication », un couvent dominicain qui en est le cœur.

Cette Pentecôte signait aussi la fin de l’année académique, une année un peu spéciale : la topographie a surtout été une histoire de PowerPoint, pas de chercheurs en résidence pour nourrir les discussions et une bibliothèque fermée (qui vient de rouvrir cependant). Quoi qu’il en soit, les publications ont continué et les cours ont été donnés en ligne. Dès ce lundi 1er juin, les frères sont entrés en retraite, un confinement volontaire cette fois-ci : pas de prédicateur extérieur cette année. Les frères se relayent chaque matin pour présenter un passage de l’Écriture qui nourrit leur prière et leur contemplation. C’est ainsi une belle occasion de mieux nous connaître, plus intimement peut-être. Les projets d’été des uns et des autres sont encore incertains, du fait des restrictions internationales qui pèsent sur les liaisons aériennes, mais la rentrée est déjà bien préparée, il ne reste qu’à accueillir de nouveaux étudiants en octobre.

Source: https://www.ebaf.edu/2020/06/une-pentecote-en-plein-air/