Une Pentecôte en pleine air

En ce dimanche de Pentecôte, pour respecter les consignes sanitaires qui interdisent de nous rassembler à plus de 50 en intérieur, nous nous sommes donc retrouvés dans notre atrium, devant l’église. L’Église est donc sortie d’elle-même, de son confinement, pour proclamer au dehors la bonne nouvelle du don de l’Esprit, un beau signe pour cette fête. Nous avons eu la joie de célébrer la confirmation de Francesca, Manon et Sylvie : le Père Rafic Nahra, vicaire épiscopal pour le Vicariat Saint-Jacques (catholiques hébréophones), a présidé la messe et donné le sacrement et le frère Olivier Catel a assuré la prédication. Ces confirmations rappellent à tous la mission de chaque chrétien : annoncer la Parole et partir évangéliser dans un pays où cela ne va pas de soi. Notre École biblique vit de cette mission à sa manière : annoncer par l’étude rigoureuse de l’Écriture et prêcher la Parole. Nous pouvons parfois oublier que l’École n’existe que parce qu’il y a une « sainte Prédication », un couvent dominicain qui en est le cœur.

Cette Pentecôte signait aussi la fin de l’année académique, une année un peu spéciale : la topographie a surtout été une histoire de PowerPoint, pas de chercheurs en résidence pour nourrir les discussions et une bibliothèque fermée (qui vient de rouvrir cependant). Quoi qu’il en soit, les publications ont continué et les cours ont été donnés en ligne. Dès ce lundi 1er juin, les frères sont entrés en retraite, un confinement volontaire cette fois-ci : pas de prédicateur extérieur cette année. Les frères se relayent chaque matin pour présenter un passage de l’Écriture qui nourrit leur prière et leur contemplation. C’est ainsi une belle occasion de mieux nous connaître, plus intimement peut-être. Les projets d’été des uns et des autres sont encore incertains, du fait des restrictions internationales qui pèsent sur les liaisons aériennes, mais la rentrée est déjà bien préparée, il ne reste qu’à accueillir de nouveaux étudiants en octobre.

Source: https://www.ebaf.edu/2020/06/une-pentecote-en-plein-air/

Reprise des messes en semaine

La basilique du couvent St. Étienne rouvre ses portes aux fidèles pour toutes les messes. Les horaires habituels restent inchangés. Pour rappel :

Lundi – samedi : 6h30 et 12h00
Dimanche : 7h15 et 11h30

Le port du masque est toujours obligatoire.

Soyez les bienvenus !

Un retour à la normale progressif

Depuis le 20 avril, Israël a commencé son déconfinement et la vie revient petit à petit à la normale comme dans les autres pays du monde : réouverture de certains magasins, puis des centres commerciaux, et finalement des écoles… mais pas encore les lieux de culte dans un pays pourtant si religieux. Le ronronnement des voitures a remplacé le silence d’un long shabbat et le chant des oiseaux, que même le ramadan, vécu cette année à huis-clos, n’avait su troubler.

La vie à l’École, elle, n’a que très peu changé : la bibliothèque est encore fermée (tandis que les bibliothèques en Israël rouvrent prudemment), les étudiants finissent leur semestre, nos frères jouissent encore d’un doux exil français et tout reste très calme. Un anniversaire ou un barbecue viennent de temps en temps fournir un peu d’animation. Les parcs naturels et historiques, les sites archéologiques, ont eux aussi rouverts et les étudiants, privés de topographie sur le terrain, pourront enfin visiter un site sous la chaleur caniculaire qui s’est abattue sur le pays.

Dimanche 17 mai, nous avons eu la joie de célébrer dehors, dans notre atrium, une messe publique : « distanciation sociale », port du masque obligatoire, 50 personnes au maximum. Ce fut un beau moment de retrouvailles avec quelques fidèles que nous n’avions pas revus depuis plus d’un mois. Ce fut pour eux l’occasion de participer à la messe et de communier après un long temps de jeûne eucharistique imposé.

Le jour de la Pentecôte, nous aurons cinq confirmations dans notre église-atrium qui seront données par le Père Rafic Nahra, vicaire épiscopal pour les catholiques de langue hébraïque (Vicariat Saint-Jacques) et pour les migrants. La messe sera prêchée par le Fr. Olivier Catel. Symboliquement, le jour de la Pentecôte, l’Église naissante sort pour annoncer la Bonne Nouvelle : devant la porte de notre basilique, nous pourrons envoyer les nouveaux confirmés et les inviter à sortir de leurs peurs et de leurs confinements pour témoigner dans le monde.

Reprise des Messes dominicales

A partir du 17 mai, les fidèles seront de nouveau invités à participer à la messe du dimanche dans l’atrium de la basilique Saint-Étienne. L’horaire habituel (11h30) reste inchangé.

Nous attirons votre attention sur le fait qu’il sera impératif de porter un masque.

Soyez les bienvenus !